Délégation Aquitaine(AQU)           
    

Délégué 
Xavier SABI

2 Impasse des Airelles
33400 TALENCE
Tel : 05 56 57 61 41
xaviersabi33@gmail.com


Délégué Adjoint
Claude GILLET
13 rue G. Guynemer
33150 CENON
Tel : 05 56 86 17 85
claud.gillet@orange.fr



Trésorier
Claude GILLET

13 rue G. Guynemer
33150 CENON
Tel : 05 56 86 17 85
claud.gillet@orange.fr
                                             
               X.Sabi                             C.Gillet                          C.Gillet


Bordeaux le miroir d'eau des quais


*****************************************************************************************************

Lors du scrutin 2015 ont été élus pour la Délégation Aquitaine, et après validation par l'Assemblée Générale du 9 avril 2015 :

  En tant que Titulaire : Xavier SABI
                                       En tant que Suppléant : Claude GILLET

****************************************************************************************************

Gestion informatique : Henri GAUTIER, Tél. 05 57 93 00 23, Courriel : henridanigautier@wanadoo.fr
Animation - Voyages : Xavier SABI,
Tél. 05 56 57 61 41
Correspondant département 19, 23, 87 : Bernard TARDIEU, Tél. 05 55 01 69 10

________________________________________________________________________________

          SORTIE EN ROUSSILLON DU 27 AU 29 SEPTEMBRE 2017


Par un beau temps, nous prenons la direction du sud-est pour trois jours de balade en Roussillon. C’est donc un groupe de 49 personnes dont 19 de l’ARSGT qui finissent leur nuit par un petit somme dans le bus avant les réjouissances à venir.


Notre groupe

Après la vallée de Foix et le tunnel du Puymorens, nous côtoyons l’Espagne à Bourg Madame pour arriver à Saillagouse où nous sommes attendus pour le déjeuner.
Puis retour à Bourg Madame pour prendre le Train Jaune, incontournable dans cette région. Le parcours nous amena à Villefranche de Conflent, nous faisant découvrir cette magnifique descente dans un environnement permettant d’admirer de magnifiques paysages de montagne, surplombant les ravins, passant sur des viaducs, et dans les tunnels.
Cette ligne ferroviaire édifiée entre 1903 et 1927 avait pour mission de relier les hauts plateaux catalans au reste du département. Elle assure aujourd’hui un service régulier entre La Tour de Carol et Villefranche de Conflent toute l’année.
Pour la soirée, c’est à Argelès sur Mer que nous logeons pour deux jours.
Départ le lendemain matin pour Collioure afin de découvrir ce magnifique petit village typique catalan, berceau du "fauvisme" suite à l’arrivée d’Henri Matisse et André Derain en 1905. Ces peintres ont été séduits par la luminosité du lieu et des couleurs environnantes. De petits ateliers de peinture s’éparpillent dans les petites ruelles garnies de verdure d’un plus bel effet.


Vue du port de Collioure
Une découverte en petit train touristique compléta cette visite près de la côte et dans les vignobles implantés sur les collines avoisinantes.
Une visite d’une conserverie d’anchois s’imposa car cette citée était la plus importante dans le domaine de l’anchois il y a encore quelques années. Malheureusement il n’en reste que deux !
Le bateau nous attendait pour nous amener à Port-Vendres. Après cette ballade maritime où nous pûmes admirer la côte vue de la mer, il fut l’heure du déjeuner.
Sitôt le café servi, départ vers le Barcares puis Leucate pour admirer le Lydia, bateau ensablé d’un plus bel effet. Quelques mots sur ce bateau : achevé en 1931, il sillonna les mers pour être ensuite désarmé et acheté après plusieurs étapes par la ville de Barcarès où il devint une attraction après son ensablage sur la plage. Il servit aux services de la mairie puis à des associations etc…


Le Lydia ensablé

Une nouvelle visite nous est proposée pour terminer cette journée bien remplie : les Orgues d’Ille sur Têt. Ce site nous offre un paysage unique aux reliefs colorés que l’eau a sculpté dans les argiles et les sables arrachés aux massifs pyrénéens et déposé dans la vallée du Têt depuis 5 millions d’années. La combinaison des éléments de la terre, de l’eau, du vent et du soleil a donné naissance à un ensemble de formes et couleurs uniques.

Retour à l’hôtel pour une nuit réparatrice.
Le troisième jour nous quittons l’hôtel pour de nouvelles promenades qui nous amènent tout d’abord au village de Castelnou, village médiéval où la vie semble suspendue et pourtant… quel beau paysage rempli d’histoire d’une autre époque dominée par son majestueux château.
Enfin pour finir notre escapade, une visite aux caves Byrrh à Thuir s’imposait. Après la découverte de l’histoire du Byrrh et de la famille fondatrice (Pallade et Simon VIOLET) nous découvrons la plus grande cuve en chêne du monde suivie d’une dégustation de ce fameux breuvage.
Un petit arrêt à Narbonne pour le déjeuner et nous voici sur la route du retour vers Bordeaux, tous satisfaits de ces trois jours riches en découvertes et plaisirs.
A bientôt pour la…prochaine.
                                                                                 Claude Gillet

****************************************************************************************************

Le texte concernant la fin de la raffinerie d'Ambes,écrit par Claude Gillet, est publié dans l'onglet
"Vie de l'Association" rubrique "Notre Histoire"

*************************************************************************************************
Voyage Tyrol – Bavière 19 au 26 juin 2017
C’est par une belle journée que nous décollons de Mérignac pour notre voyage annuel nous amenant au Tyrol. Les 20 collègues de l’ARSGT auxquels s’étaient joints 16 participants de notre voyagiste, furent fidèles au rendez-vous et fins prêts pour ce périple.
Le vol, après un changement à Bruxelles nous amena à Munich où nous attendait Kristel notre accompagnatrice pour cette semaine Tyrolienne et Bavaroise. Notre premier hôtel étant situé à Lermoos en plein Tyrol le bus nous y amena en 2 heures et déjà nous pûmes apprécier le charme de cette région. Notre hôtel est situé dans ce petit village où règne un calme parfait au milieu de chalets et de montagne verdoyantes équipées d’installations de ski. Cette première prise de contact « tyrolienne » nous donne un aperçu de la suite du voyage et nous plonge dans un univers où tout parait simple et détendant, entre petite chapelle décorée et fontaine dont le clapotis incite à la méditation.
                  
Après une nuit de repos et un bon petit déjeuner, matinée de détente puis départ vers le château de Neuschwanstein. La température commençait à monter pour atteindre 30° lorsque nous « attaquons » le chemin d’accès au château (une bonne demi-heure de marche « montante » mais qui ne découragea personne. De même que la visite de ce magnifique lieu (plutôt forteresse) de Louis II de Bavière qui voulut recréer le fantastique univers des vieilles légendes allemandes. Retour au bus à pied pour certains et en calèche pour d’autres.

Bonne soirée et dès le lendemain matin départ pour la visite de l’église de Wies, une petite merveille dans un site de campagne apaisant. Cette église d’un site rococo bavarois du 18éme siècle très colorée, est un lieu de pèlerinage.
Après une halte au charmant petit village d’Oberammergau, comme dans beaucoup d’autres villages, nous avons admiré les décorations extérieures des maisons. Ces peintures très artistiques représentant des scènes des traditions du pays. Déjeuner, puis direction du château de Linderhof et de ses jardins. Dans ce château véritable petit palais, tout est brillance avec les dorures, Louis II copia Louis XIV et nous découvrons sa chambre, où tout est en démesure passant des ors aux tableaux, aux tapisseries et aux lustres en cristal de Boème,. S’en suit la salle à manger avec sa table escamotable descendant aux cuisines à l’étage inférieur permettant à Louis II de prendre ses repas seul sans voir les serviteurs. Nous ressentons chez cette personne une envie de solitude entourée de richesses (à ne pas partager). Après un dernier regard vers les jardins, Le groupe toujours exact aux divers rendez-vous reprit le bus pour rallier un autre hôtel dans la région de Kitzbühel dans le petit village d’Oberndorf. Hôtel typique du Tyrol dont l’accueil fut très sympathique.
Le lendemain, un peu de relaxe et visite d’une ferme typique dans le village, propriété de la famille du patron de l’hôtel depuis plusieurs générations. Cette visite nous permit de découvrir en outre un abreuvoir confectionné avec un seul arbre, œuvre surprenante par son imposante stature. (Voir photo avec des collègues très intéressés tout autour.) « Comment ne pas imaginer en fermant les yeux de penser aux animaux venant apaiser leur soif ! « Une dégustation de produits de la ferme du speck (jambon fumé) nous fut offerte sans oublier le traditionnel verre de schnaps.
Après le déjeuner départ pour les chutes de Krimml, imposantes chutes d’eau sur trois principaux étages parmi les plus hautes d’Europe, dans un décor de verdure nous offrant un spectacle imprenable et rafraichissant. Rafraichissant est bien le terme et le chemin d’accès ombragé fut une promenade apaisante pour le corps et l’esprit.
                   
La soirée fut agrémentée d’un spectacle tyrolien où musiciens, danseuses et danseurs en costumes régionaux du plus bel effet, nous offrirent des danses à thèmes sur les coutumes et traditions de leur région. Naturellement le chant tyrolien n’était pas absent ni l’ambiance dans la salle.
Dès le lendemain matin, départ vers Pertusau village au bord du lac Achen pour une mini croisière maritime qui nous fit admirer le calme des lieux. Après un déjeuner dans un alpage du parc naturel du Karwendel, petite aventure pour rejoindre le château Tratzberg par un petit train à vapeur et à crémaillère mis en service le 6 juin 1889. Dans les sifflements de la locomotive, nous gravissons la pente pour rejoindre Jenbach dans la vallée de l’Inn. Après la montée à 7.7 °/°, la descente en forêt fut très raide, nécessitant l’utilisation du système à crémaillère. Nous arrivons à destination sans encombre. Puis après une montée en petit train panoramique dans la forêt nous voici au château de Trazberg. Parmi les propriétaires successifs, la famille de commerçant Fugger a donné ce style de château tyrolien du 16ème. La fresque murale surprenante représente l’arbre généalogique des Habsbourg. Du mobilier très ancien et une impressionnante collection dans la salle d’armes.


                  


Départ tôt le matin pour découvrir Salzbourg.
Où naturellement on « sent » Mozart, sa maison natale etc. Je ne vais pas retracer sa vie et énumérer ses œuvres, cela n’est pas l’objet de ce simple compte rendu. Nous avons pu apprécier les commentaires de notre guide sur sa vie, les monuments célèbres etc. Après un très sympathique déjeuner nous voilà repartis vers la mine de sel de Berchtesgaden où cette visite très colorée par les « tenues » adéquates nous révéla quelques « frayeurs » dès le départ en wagonnets.

              
                                         Notre groupe à la mine de sel
Mais tout se passa très bien et la sortie, même malgré la chaleur, fut bien appréciée.
Après une nuit de récupération, départ vers Prien où le bateau nous attendait pour rejoindre l’ile Herreninsel et découvrir le château Herrenchiemsee construit par Louis II de Bavière qui voulu avoir son propre château de « Versailles ». Effectivement la visite fut surprenante même si Versailles est grandiose. Néanmoins les décors (plus exactement l’or qui est partout) sont le signe d’une splendeur réelle. Après un repas pris dans le parc, en route ver Munich pour notre dernière soirée précédée d’une courte visite de Munich. Malheureusement les aléas de la circulation nous obligèrent à raccourcir cette visite.
             
Et voilà après cette dernière nuit, départ vers l’aéroport de Munich où une surprise nous attendait : l’avion qui devait nous ramener sur Bordeaux est resté « collé » au tarmack à Mérignac pour une intervention sur le système de freinage. Ce problème fut résolu mais… nous avons décollé à 22h55 au lieu de 13h25 ! Mais tout est bien qui finit bien et après un voyage plutôt « remué » genre machine à laver !... nous nous sommes retrouvés pour un « au revoir » très cordial.
Tous les participants sont à remercier pour leur gentillesse, leur bonne humeur qui fit l’amalgame du groupe. Merci à tous.
                                                                                     Claude Gillet

__________________________________________________________________________________